lotus


lotus

lotus [ lɔtys ] n. m.
• 1553 « lotier, mélilot »; lote 1512; lat. lotus, gr. lôtos, désignant cinq plantes différentes
1Myth. Plante du littoral africain (Tunisie du Sud, Tripolitaine, Cyrénaïque) produisant un fruit auquel les anciens attribuaient des propriétés magiques. Les Lotophages firent manger du lotus aux compagnons d'Ulysse qui en oublièrent leur patrie.
2Cour. Plante dicotylédone (nymphéacées), semblable au nénuphar blanc. Le lotus sacré est un des principaux symboles de l'hindouisme. nélombo.
Position du lotus : position assise de méditation, au yoga, qui consiste à croiser les jambes en amenant chaque pied sur la cuisse de la jambe opposée.
3Nénuphar du Nil. Lotus des Égyptiens. Lotus bleu. La fleur de lotus stylisée, élément décoratif de l'art égyptien.
4Lotus jujubier. jujubier. Trèfle lotus. lotier.

lotus nom masculin (latin lotus, du grec lôtos) Nom générique du lotier. Nom usuel de diverses plantes sans aucune parenté avec le lotier. (Les lotus blancs et bleus de l'Égypte ancienne sont des nénuphars. Actuellement, le nom de « lotus » s'applique aux nelumbo.) Représentation stylisée de ce nénuphar et de sa fleur.

lotus
n. m. Nom cour. d'un nénuphar. Le lotus joue un grand rôle dans les mythologies de l'égypte, de la Grèce et de l'Inde. Le lotus sacré est l'un des principaux symboles de l'hindouisme.

⇒LOTUS, subst. masc.
A. —Synon. sav. de lotier ou de lotus grec. Sur un tapis de lotus d'un vert tendre et velouté, dormait, pâle et paisible, le jeune homme aux yeux bleus (SAND, Lélia, 1833, p. 300).
B. — 1. Plante aquatique d'Afrique et d'Asie orientale dont les racines sont fixées dans la vase et dont les fleurs, grandes, aux nombreux pétales de couleur rose, blanche ou violacée, s'épanouissent au dessus de l'eau. Synon. nénuphar. Fleur, bouton, tige de lotus; lotus d'azur, azuré. Des tiges de lotus et de papyrus, emblèmes de la haute et basse Égypte (DU CAMP, Nil, 1854, p. 245). La fleur sacrée de l'Égypte et de l'Inde, le grand lotus (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 75). Sur une petite pièce d'eau carrée, flottent des lotus, du même rose que ceux des douves de la cité impériale, à Pékin (MORAND, Londres, 1933, p. 125):
1. Au milieu de la cour scintillait sous le soleil une pièce d'eau (...) sur laquelle s'étalaient les larges feuilles taillées en coeur de lotus, dont les fleurs roses ou bleues se fermaient à demi, comme pâmées de chaleur, malgré l'eau où elles baignaient.
GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 194.
Rem. Lotus désigne différentes espèces de la famille des Nymphéacées. a) Plusieurs espèces du genre Nymphea dont les feuilles cordiformes reposent à la surface de l'eau. Le «lotus» des monuments de l'ancienne Égypte est un Nymphea (Encyclop. univ. t. 11 1968, p. 1016). b) Une espèce du genre Nelumbo dont les feuilles peltées se dressent au dessus de l'eau et dont la fleur contient un réceptacle en forme de pomme d'arrosoir. Nelumbo Nucifera, le lotus sacré des bouddhistes et des brahmanes, est une magnifique espèce dont les limbes orbiculaires, d'un vert bleuté, et les superbes fleurs, roses ou violettes, couvrent mares, fossés et pièces d'eau, surtout près des temples dans toute l'Asie tempérée et chaude (ibid., p. 1017).
Poét. [P. réf. au lotus bleu] Faire étinceler son œil bleu-de-lotus en lui débitant mes extravagances (BARB. D'AUREV., Memor. 2, 1838, p. 284).
P. ell. Brune aux yeux de lotus, blonde à paupière noire (GAUTIER, Comédie mort, 1838, p. 48). Celles dont les yeux sont des lotus et les dents des «gemmes», les amazones trop blondes (MORAND, 1900, 1931, p. 234).
2. ARCHIT. Représentation stylisée de la fleur, du bouton de lotus dans l'art égyptien et asiatique. Chapiteau en lotus. Treize colonnes, coiffées de chapiteaux à fleurs de lotus et à feuilles de palmiers, chargées de bandes hiéroglyphiques (...) sont encore debout (DU CAMP, Nil, 1854, p. 192). Les chapiteaux égyptiens primitifs sont bien évidemment une imitation de la fleur du lotus, ou d'une réunion de boutons de lotus (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1872, p. 183).
C.MYTH. Plante du littoral de l'Afrique du Nord, dont le fruit (ou la fleur) passait pour faire oublier leur patrie aux étrangers qui y goûtaient et que l'on identifie souvent avec une espèce de jujubier; fruit de cette plante. Nous n'avions pas mangé cette fleur du lotus qui fait oublier la patrie (ABOUT, Grèce, 1854, p. 37). Le lotus dont ils parlent et qui fait oublier le pays est le cytise des licornes... Je n'y crois pas (BARB. D'AUREV., Memor. 4, 1858, p. 98). C'est un Nymphaea dont les graines sont comestibles, qui constituait le Lotus des anciens (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 360):
2. ... on y respirait [dans ce repaire] une béatitude sombre, analogue à celle que durent éprouver les mangeurs de lotus quand, débarquant dans une île enchantée éclairée des lueurs d'une éternelle après-midi, ils sentirent naître en eux, aux sons assoupissants des mélodieuses cascades, le désir de ne jamais revoir leurs pénates, leurs femmes, leurs enfants, et de ne jamais remonter sur les hautes lames de la mer.
BAUDEL., Poèmes prose, 1867, p. 139.
Au fig. Ce qui fait oublier la patrie. Mais Guérin dut s'arracher à cette solitude [de Bretagne], où il allait s'oublier et trop savourer, s'il n'y prenait garde, le fruit du lotos (SAINTE-BEUVE, Caus. lundi, t. 15, 1860, p. 28). Il y a là [en Alsace] un tout puissant lotos qui fait oublier la patrie (MICHELET, Tabl. Fr., 1833, p. 59).
REM. Lotophages, subst. masc. plur. Mangeurs de lotus, cf. supra C. ,,Ancien peuple mythologique`` (LITTRÉ). J'aurais peut-être mieux fait de m'enivrer du nectar d'evanthée, de manger la fleur de la plante moly, de m'alanguir au pays des lotophages, de rester chez Circé (CHATEAUBR., Mém., t. 4, 1848, p. 204). Jadis, ceux qui avaient goûté aux fruits du lotos oubliaient leur patrie et ne pouvaient plus quitter le pays des lotophages (DU CAMP, Nil, 1854, p. 90).
Prononc. et Orth.:[]. PASSY 1914 [-ty:s], BARBEAU-RODHE 1930 [-ty:s]. Autre forme [] lotos. BARBEAU-RODHE 1930 [-to:s]. Ac. dep. 1762: lotus, lotos. Étymol. et Hist. 1. [1537?] «plante du littoral africain produisant un fruit auquel les anciens attribuaient des propriétés magiques» (J. CANAPPE, La Cinquiesme livre de la méthode thérapeutique, f° E III r°; aussi ds l'éd. de 1539, cf. Fr. mod. t. 19, 1951, p. 20); 2. 1553 «nénuphar bleu d'Égypte» (BELON, Observations, I, 28, p. 222 ds R. Philol. t. 43, 1931, p. 194). Empr. au lat. lotus, lotos «id.», lui-même du gr. «id.» (cf. 1755 lotos, J.-J. ROUSSEAU, Lettre du 10 sept. ds LITTRÉ). En outre lote au sens 1 au XVIe s. (1512, LEMAIRE DE BELGES, Illustrations de Gaule et singularitez de Troye, éd. J. Stecher, t. 1, p. 174). Fréq. abs. littér.: 218. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 149, b) 1 071; XXe s.: a) 176, b) 119.
DÉR. Lotiforme, adj. En forme de lotus; qui présente une décoration de fleurs de lotus. Le portique, extérieurement soutenu par huit colonnes lotiformes semblables à celles de la colonnade de Louksor, est seul curieux (DU CAMP, Nil, 1854, p. 251). []. 1re attest. 1840 (Ac. Compl. 1842); de loti, génitif de lotus et de forme.
BBG. — Archit. 1972, p. 217 (s.v. lotiforme).

lotus [lɔtys] n. m.
ÉTYM. Av. 1539; 1512, lote, Lemaire de Belges; lotus « lotier, mélilot », 1553; lat. lotus, grec lotos, désignant cinq plantes différentes.
1 Myth. Plante du littoral africain (Tunisie du sud, Tripolitaine, Cyrénaïque) produisant un fruit auquel les anciens attribuaient des propriétés magiques. || Les Lotophages servirent du lotus aux compagnons d'Ulysse qui en oublièrent leur patrie (cf. Homère, Odyssée, IX). REM. On a longtemps identifié le lotus de l'Odyssée avec le lotus jujubier (→ ci-dessous, 2.). Il semblerait que le caroubier (dont la gousse se développe avant que la fleur ne soit fanée — d'où l'appellation homérique de « mets fleuri » — soit plus justifié). — Dans ce sens, on écrit aussi lotos [lɔtɔs].
1 La lote (le lotus) est un fruit naissant en Afrique (…) sur hauts arbres (…) Sa couleur est jaune comme safran, et dedans est plein de grains semblables à millet. Mais sa douceur et suavité est si tresespeciale (spéciale) que selon Homère en son Odyssée, après que les gens de Ulysse (…) en eurent goûté, ils ne faisaient plus conte (ne se proposaient plus) de retourner aux navires, mais voulaient illec () faire séjour.
J. Lemaire de Belges, Illustrations…, I, 24.
2 (…) on y respirait une béatitude sombre, analogue à celle que durent éprouver les mangeurs de lotus quand, débarquant dans une île enchantée (…) ils sentirent naître en eux (…) le désir de ne jamais revoir leurs pénates, leurs femmes, leurs enfants, et de ne jamais remonter sur les hautes lames de la mer.
Baudelaire, le Spleen de Paris, XXIX.
2 (1553). Nénuphar blanc (de l'Inde). || Le lotus sacré est un des principaux symboles de l'hindouisme. || Bénarès est appelé « le lotus du monde ».
3 (…) tous les emblèmes de la foi humaine réunis là comme en un musée mortuaire : la croix du Christ (…) le lotus de Çakya-Mouni (…)
Loti, l'Inde (sans les Anglais), VI, I.
Lotus (didact.) lotos : nénuphar du Nil (Nymphéacées). || Lotus des Égyptiens ou nenuphar lotos. || Lotus bleu. || Les lotus, plantes aquatiles. || La fleur de lotus stylisée, élément décoratif de l'art égyptien. || Colonne à chapiteau en fleur de lotus. Lotiforme.
4 Toi, tu crois encore à l'ibis, au lotus pourpré (…) Hélas ! l'ibis est un oiseau sauvage, le lotus un oignon vulgaire (…)
Nerval, Correspondance, 100, fin août 1843.
5 La décoration de ce sarcophage (phénicien)… subit l'influence égyptienne. Deux zones de fleurs et de boutons de lotus alternés forment bordure (…)
G. Contenau et V. Chapot, l'Art antique, p. 121.
3 Lotus jujubier : plante de la famille des Rhamnacées (Ziziphus lotus). || Lotus à poires : plaque-minier, lotier d'Italie (Diospyros lotus).Trèfle lotus. Lotier.
4 Position du lotus : position assise de méditation, au yoga, qui consiste à croiser les jambes, en amenant chaque pied sur la cuisse de la jambe opposée.
COMP. Lotiforme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lotus 1-2-3 — Lotus 1 2 3,   1 2 3 …   Universal-Lexikon

  • Lotus — may refer to:* Nelumbo , plant genus of true Lotus flowers *Lotus position, cross legged sitting posture for meditation * A European sports carHorticulture and botany*Lotus (plant), plants of various taxa *Lotus (genus), comprising bird s foot… …   Wikipedia

  • Lotus 72 — Emerson Fittipaldi sur la lotus 72D lors des essais du Grand Prix d Allemagne 1971 Présentation Équipe Team Lotus …   Wikipédia en Français

  • Lotus II: R.E.C.S. — Lotus Esprit Turbo Challenge Pour les articles homonymes, voir Lotus. Lotus Esprit Turbo Challenge est une série de jeu vidéo de course automobile développée par Magnetic Fields et éditée par Gremlin Graphics à partir de 1990. Créée par Shaun… …   Wikipédia en Français

  • Lotus 79 — Profil de la Lotus 79 Présentation Équipe Team Lotus Team Rebaque Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Lotus 78 — Constructeur Lotus Années de production 1977 Production 4 exemplaires …   Wikipédia en Français

  • Lotus 72 — Lotus 72 …   Википедия

  • Lotus 49 — Lotus 49B …   Deutsch Wikipedia

  • Lotus 16 — exposée au musée de Donington Park Présentation Équipe Team Lotus Bruce Fisher Dorchester Service Station Robert Bodle Ltd. Constructeur …   Wikipédia en Français

  • Lotus 21 — Lotus 18 21 lors d un meeting à Donington Park Présentation Équipe Team Lotus Nombreuses écuries privées Constructeur …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.